II. Les types de volcans

Ces volcans sont surtout présent le long des dorsales océaniques. On peut également les trouver sur les continents.
Les volcans fissuraux émettent en général beaucoup de lave.
Sa composition nous indique qu’on est tout près de la zone où se fait la fusion partielle du manteau. Celle-ci est très fluide et s’épanche sur de vastes surfaces. Sur les continents, des éruptions successives peuvent engendrer de grandes plaines ou plateaux. S’il n’y avait pas de tensions dans cette zone de dorsale, il n’y aurait pas de fractures qui permettent au magma de sortir.
On trouve ce type de volcans dans les fonds océaniques, particulièrement dans le rift central mais aussi dans des cas particuliers comme en Islande (cette île est assise sur la dorsale de l’Atlantique Nord) ; au centre de l’Inde (le plateau de Dekkan) ; au Brésil (le bassin du Panana) ; aux États-Unis (le plateau de la Columbia) ; en Afrique du Sud (le plateau du Drakensberg) et en Nouvelle-Zélande (le plateau central de l’île du Nord).

Le volcanisme de point chaud est un volcanisme intra plaque qu’on trouve principalement, mais pas exclusivement sur les plaques océaniques. Ces types de volcans sont dus à une concentration locale de chaleur dans certains points du manteau. Cette chaleur amène une fusion partielle du matériel.
Le matériel fondu au niveau du point chaud est moins dense que le matériel ambiant, de ce fait il remonte vers la surface et vient percer la lithosphère pour former un volcan. Les points chauds engendrent un volcanisme dont le magma basaltique, relativement fluide, s’épanche en coulée ou fontaines de lave.
Ces points chauds, considérés comme fixe par rapport aux plaques qui défilent au-dessus d’eux sont à l’origine des guirlandes d’îles volcaniques au centre du Pacifique comme la chaîne d’Hawaï et l’archipel des Carolines.

C’est la convergence entre deux plaques qui est à l’origine de ces types de volcans et de la formation des montagnes. Il existe deux de subduction.
Dans le cas d’une convergence entre une plaque continentale et une plaque océanique. La plaque océanique, dense et froide, passe sous la plaque continentale et plonge dans le manteau, cela entraîne la formation de cordillères (Andes, Indonésie). Lors de la convergence de deux plaques océaniques, l’une, en passant sous l’autre entraîne la formation des arcs volcaniques insulaires. La lente descente de la plaque la plus dense dans le manteau supérieur provoque un réchauffement progressif de celle-ci. Le magma ainsi formé s’élève pour venir faire éruption à la surface et donner naissance aux chaînes de volcans. Ces volcans se caractérisent par leur forte explosibilité.
Ils sont présents en Amérique du Nord dans les montagnes Rocheuses et dans la chaîne des Cascades, ainsi qu’au Japon, en Indonésie.